Historique du Club de MARSEILLE
entretien du Club de MARSEILLE
Projets Labellisés de Club de MARSEILLE
groupes travail Club de MARSEILLE
lettres Club de MARSEILLE
statuts CLUB de MARSEILLE
écrire au CLUB de MARSEILLE
inscription au CLUB de MARSEILLE
club
les liens du CLUB de MARSEILLE
Lettres précédentes ..

Novembre 2010 (N°89)

Sommaire :

 

ÉDITORIAL : Qu’est-ce que l’Euromed ?

VIE DU CLUB :

A – Les 13èmes Entretiens ont eu lieu :

B – Entr’Art

C – Allez voir les webcams de Marseille :   

1 - ÉVÉNEMENTS

11 – La Méditerranée, un héritage à haut risque

12 - EuroMediterranean Scientific Congress on Engineering

13 - La Société des Amis du MuCEM              

14 – MedVentures Forum et Remise des Prix 2010 

15 – Colloque international "Vulnérabilité, équité et créativité en Méditerranée"

16 - Méditerranée - L'Institut Euro-Méditerranéen en Science du Risque.

17 – American Gallery

18 - AP-HM : Les Conversations de Salerne* : construire l’euro-méditerranée de la santé

2 - ÉCONOMIE

21 – La finance islamique en débat à Alger

22 - Méditerranée - L’Égypte, plus grande bénéficiaire des Accords d’Agadir

23 - Algérie: appel de Dominique Strauss-Kahn à développer le secteur privé

24 - FEMISE : La croissance n’est pas encore soutenue en Algérie

25 - Recapitalisation de la CMA CGM, au fait on en est où ?

26 - BONDS EUROPE/Détente sur la Grèce, tension sur le Portugal et l'Irlande

27 - Maroc : 200 millions d’EUR par EIB

28 - Observatoire des investissements et partenariats en Méditerranée

29 - Fos reçoit son 1er navire de 13 000 conteneurs

29/1 - Entreprendre autrement

29/2 – Rapport de IFC sur la réglementation des affaires en Algérie

29/3 - Les pays du bassin méditerranéen sont confrontés à l'enjeu de la mutualisation de l'innovation

29/4 - The biggest EIB loan for energy in Mediterranean: EUR 500 million to MEDG

29/5 – La lettre d’ANIMA

29/6 - CMA CGM : Jacques Saadé a enfin signé avec Yildirim

3 - GÉOPOLITIQUE

31 - «L’Algérie est guettée par un mélange détonnant de pauvreté et de corruption»

32 - L’Algérie a besoin d’un nouveau modèle de développement selon Benbitour

33 - La Mauritanie et les enjeux euromed

34 - Méditerranée - Les collectivités tentent de relancer le partenariat méditerranéen autour du développement urbain et de l'eau

35 - Fadela Amara propose à l'Algérie de créer un observatoire pour évaluer ses politiques publiques

36 - La Turquie est un miracle économique

37 - Le Hezbollah pourrait prendre le contrôle du Liban

38 - Erdogan. Sans la Turquie, l'Union européenne ne sera pas un "acteur global"

39 - La Turquie veut laisser sa marque au Conseil de l'Europe

39/1 - La Turquie, un émergent près de chez vous

39/2 - Pour Michel Sappin, le tracé de la LGV est « une catastrophe »

4 - SOCIÉTÉ

41 – Développement humain: Bonus pour le Maroc

42 - La destination Algérie a besoin de visibilité

43 - Marseille redessine son front de mer

44 - Lettre à Sarkozy contre l'actuel projet de parc national des Calanques

45 - Du trafic pour devenir Français

46 - Faire vivre le dialogue interculturel

47 - Plateforme de Dialogue et d’Echange sur le Développement

48 - Méditerranée - Séminaire sur les besoins en formation logistique dans les pays méditerranéens

49 - Euromed Migration se penche sur l’unité et le regroupement familial

49/1 - Méditerranée - Nouvelle ressource euro-méditerranéenne pour les journalistes

49/2 - Provence : senteurs et spécialités

49/3 - CMI : l'intégration méditerranéenne passera par le pragmatisme

49/4 - « Un centre-ville pour tous » a 10 ans : toujours des maux, les mêmes mots

49/5 - Le Plan Bleu va publier un "scénario de rupture" énergétique pour 2030

49/6 - Marseille devient le premier port de croisière français

49/7 - Le tout nouveau projet du métro d’Alger

49/8 - Maghreb: très faible présence des femmes dans la direction des syndicats

5 – EUROMED

51 - Euromed - L’Union Européenne accepte d’accorder le statut avancé à la Jordanie

52 - Vers une stratégie de la culture pour la région méditerranéenne

53 - UPM : quelques vérités bonnes à (se) dire…

54 - L’Algérie conduit les débats sur les statuts de la nouvelle entité

55 - BARCELONE L'Union pour la Méditerranée, projet cher à Sarkozy, risque un revers

56 - Le Programme IEVP CT Bassin Maritime Méditerranée

57 - Les think tanks se penchent sur les problématiques de la Méditerranée

58 - L’Union Européenne et les pays méditerranéens renforcent leur partenariat commercial

59 - Méditerranée - La Commission européenne affecte 91,9 millions

59/1 - L'Elysée annonce le report du second sommet de l'Union pour la Méditerranée

59/2 - L'UPM implique "engagement, co-responsabilité et solidarité" entre ses membres (Youssef Amrani)

59/3 - Daniel Feixes et son association pour l'Union pour la Méditerranée

59/4 - Sarkozy: la France "ne renoncera pas au projet d'Union pour la Méditerranée"

59/5 - Conclusions : 2è Conférence des Ministres de l’Emploi et du Travail de l’Union pour la Méditerranée

6 – CULTURE

61 - Marseille-Provence 2013 sera-t-elle à l'origine de révolutions ?

62 - Avec Planque, Aix se rêve capitale de l'art moderne

63 - Arabiyetna, voyage entre l’orient et l’occident

64 - Méditerranée - Exposition MuCEM - Paysages Sensibles

65 - Le Maroc élu président du Conseil international des musées pour la région arabe

66 - Le Flamenco inscrit au Patrimoine de l'Humanité

67 - La diète méditerranéenne : reconnue par l’Unesco, oubliée par la France

68 - MARSEILLE. Marseille-Provence 2013 a recueilli 2 200 propositions de projets

69 - Robert Guédiguian et Marseille : détours et retours

69/1 - Ecris-moi la Méditerranée

7 – HISTOIRE

71 - L’historiographie française de l’Algérie et des Algériens (II)

72 - LA TABLE DE NOËL  Tradition provençale

73 - Ces Marseillais venus d’Orient – L’immigration libanaise à Marseille aux XIXe et XXe siècles

74 - Atlas historique de la Méditerranée

8 – SCIENCES, TECHNOLOGIES, FORMATION

81 – L’insertion du Maroc dans l’économie du savoir

82 - Les besoins croissants du Maroc en recherches appliquées

83 - Le Plan solaire méditerranéen passe d’une volonté politique à une réalité économique

84 - Tunisie: projet de production de 500 mégawatts d'électricité verte

85 - Echanges entre universités de la Méditerranée: «Averroès» veut mieux faire

86 - Un comité maghrébin établit la liste des diplômes pouvant être homologués

87 - MEDays 2010: Eric Besson présente le projet d'Office méditerranéen de la jeunesse

88 - Paca - La Côte d’Azur à la recherche de l’or noir

89 - Université de la Méditerranée

89/1 - Une ferme solaire de 1,2 MWc dans les Alpes-de-Haute-Provence

9 – OPINIONS

91 - Marseille Provence 2013 : la réponse de Pfister/Latarjet à Mennucci/Pezet

92 - Médias, politiques, patrons : ceux qui massacrent Marseille

93 - LES TENSIONS FRANCE-ALGERIE EMPIRENT :

94 - LE PROJET MARSEILLE CAPITALE EUROPEENNE DE LA CULTURE 2013 DE PLUS EN PLUS CRITIQUÉ

CETTE LETTRE EST PRIVÉE ET À USAGE EXCLUSIF DES MEMBRES ET DES AMIS DU CLUB DE MARSEILLE

Pour que ce journal soit le vôtre et réellement d’information, faites nous parvenir toutes les brèves que vous souhaitez voir diffuser.

Afin de respecter les dispositions de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique, applicable à compter du 23 décembre 2004, et plus particulièrement son article 22, nous recueillons, par la présente, votre consentement à recevoir nos e-mails d'information et de prospection émis dans le cadre de l'organisation de nos actions. En conséquence, à défaut de manifestation expresse de votre refus par retour de mail d'être destinataire de ces envois, nous interpréterons votre silence comme valant consentement.

Cependant, conformément à la loi informatique et libertés du 06/01/1978, vous disposez d’un droit d’accès et de modification aux données personnelles vous concernant.

Pour vous désabonner, envoyer un mail vide avec pour titre DESINSCRIPTION  à clubdemarseille@ins-med.org


 

ÉDITORIAL : Qu’est-ce que l’Euromed ?

La Méditerranée, berceau des cultures des pays occidentaux, n’a cessé d’exercer sa fascination sur l’Europe continentale, en dépit des mouvements de l’Histoire

Les pays du sud de la Méditerranée, et notamment dans la zone du Moyen-Orient, se sont trouvés au cœur des rivalités entre les cultures, les civilisations et les Empires.

C’est ainsi que les pays du Moyen-Orient d’abord, puis d’une façon plus générale les pays méditerranéens exercèrent entre eux et sur les pays des rives nord une fascination qui ne s’est pas amoindrie avec le temps.

Napoléon y succomba au XVIII ème siècle, plus récemment, durant la période contemporaine, cette fascination inspira d’une part les ambitions coloniales des pays européens du nord, et en particulier celles de l’Italie et de la France, et d’autre part la recherche du contrôle des voies de communication et des routes commerciales par la Grande-Bretagne.

Cette fin du XIXe siècle et cette première partie du XXe siècle ont conduit les pays européens, notamment la Grande-Bretagne et ceux du nord de la Méditerranée, à élaborer des séries d’accords bilatéraux avec les pays du sud de la Méditerranée qui leur paraissaient les plus intéressants au regard de leur politique économique et commerciale, et de leur rayonnement culturel et diplomatique.

Mais ce volet méditerranéen n’était qu’un des aspects des politiques étrangères des grandes puissances européennes, qui dans la deuxième partie du XXe siècle, à la suite de la Seconde Guerre mondiale, se lancèrent dans la construction d’une Union européenne de plus en plus intégrée.

C’est ainsi que le particularisme des politiques méditerranéennes qui avaient abouti pour les pays européens du nord de la Méditerranée à une somme d’accords bilatéraux plus ou moins désordonnés dans les domaines culturels, commerciaux, économiques et diplomatiques, s’est trouvé confronté au concept de politique économique et commerciale unitaire élaboré au sein de la Communauté européenne.

Dès lors, les pays européens qui avaient des intérêts en Méditerranée ont été amenés à unifier le particularisme de leur politique méditerranéenne afin de le rendre compatible avec la gouvernance européenne qui se mettait alors en place, et notamment à transformer les accords bilatéraux de chacun des pays membres en accords conformes au Traité de Rome. Le concept d’Euromed était né, ce qui ne voulait pas dire pour autant que son application dans les instances européennes fut facile.

Une mise en œuvre lente et laborieuse

Il convenait donc en priorité, pour respecter les règles communautaires en matière de politique commerciale, d’unifier les concessions douanières et tarifaires qui avaient été passées entre l’un ou l’autre des Etats membres de l’Union européenne et les Etats du sud de la Méditerranée.

C’est ainsi qu’en 1972 apparu le concept de politique méditerranéenne globale (PMG), qui ne concernait pas seulement les échanges commerciaux, mais également les accords bilatéraux de coopération. De plus, des accords spécifiques de libre-échange avec des perspectives d’intégration dans une union douanière, voire d’intégration à la Communauté européenne, furent passés avec la Grèce, la Turquie, Malte et Chypre. En 1976, fut établie la convention de Barcelone pour la protection de la mer Méditerranée des risques de pollution.

En 1990, en vue d’améliorer l’efficacité des liens et la stabilité du développement entre les pays des deux bords de la Méditerranée, la Commission européenne proposa une politique méditerranéenne rénovée (PMR).

Entre 1995 et 2000, le processus s’accéléra : l’Union européenne passa un accord d’union douanière puis d’association avec la Turquie. En novembre de la même année, le processus de Barcelone se mit en place entre les 15 de l’Union européenne et les 12 pays méditerranéens du sud, qui se caractérisa par une approche globale économique, sociale, culturelle et humaine. Le processus sera étendu progressivement jusqu’en l’an 2000 à Israël, au Maroc, à l’Autorité palestinienne et à la Jordanie.

Entre 2000 et 2008, un nouvel élan est donné, avec une conférence euroméditerranéenne qui se tient pratiquement tous les ans, sur les thèmes de la paix, de la stabilité, de la prospérité, du développement et de l’intégration économique.

L’objectif est la mise en place d’une zone globale de libre-échange entre tous les pays méditerranéens entre eux ainsi qu’avec l’Union européenne. C’est un objectif ambitieux, car les pays du sud de la Méditerranée répugnent à libéraliser leurs échanges économiques entre eux.

En 2004 est constituée une Assemblée Parlementaire Euromed (APEM) composée de 240 membres : 120 parlementaires européens et 120 parlementaires des pays du sud méditerranéen.

En 2008, la présidence française tente une nouvelle relance du processus de Barcelone avec la création officielle, lors du sommet de Paris, de l’Union pour la Méditerranée (UPM), entre les 27 états membres de l’Union européenne et les 16 Etats du sud de la Méditerranée. Le siège de l’UPM est fixé à Barcelone. La gouvernance est assurée par un secrétariat paritaire et par un comité permanent, basés à Bruxelles.

Une problématique aux multiples aspects

En dépit des efforts déployés, le concept d’Euromed peine à avoir son existence propre. En effet, différentes questions ont du mal à trouver des réponses satisfaisantes :

La Méditerranée pourrait être considérée comme « la chasse gardée » des Etats membres de l’Union européenne, riverains de cette mer ; mais dans la mesure où les financements ont pour origine les 27 Etats membres, ceux-ci souhaitent tout naturellement exercer un contrôle.

Dans le processus de mondialisation que la crise économique et financière de 2008 a encore exacerbé, la Méditerranée n’est plus le centre du monde, ni un espace fermé au bénéfice de ses seuls riverains. A cet égard, les États-Unis, la Russie et la Chine entendent bien s’intéresser à cette région, et notamment aux pays du Sud méditerranéen, si ceux-ci peuvent leur apporter des avantages en matières premières et énergétiques ou bien en contrôle des échanges commerciaux et des transports maritimes.

De même, du côté de l’Union européenne, le processus de mondialisation de l’économie a conduit à une libéralisation accélérée des échanges économiques et commerciaux avec l’ensemble des partenaires, et notamment asiatiques. Mais la crise a renforcé cette accélération des échanges et des délocalisations, qui dans un premier temps avaient pu bénéficier aux pays du sud de la Méditerranée mais qui, aujourd’hui, se retournent contre eux, au bénéfice des fournisseurs asiatiques et notamment de la Chine.

Ainsi la zone de libre-échange euro méditerranéenne qui devait être une source de prospérité peut devenir aujourd’hui un handicap pour les pays du Sud méditerranéen qui voient leurs débouchés en Europe se réduire en raison de la concurrence à très bas prix de produits venant d’Asie.

Les pays du sud de la Méditerranée ont jusqu’à maintenant été enclins à favoriser essentiellement leurs relations commerciales et économiques de manière bilatérale avec l’Union européenne. Les courants commerciaux, même avec le régime actuel de libre-échange, restent encore très limités entre pays du Sud.

À cet égard, on pouvait se poser la question de la très grande méfiance potentielle de certains d’entre eux au regard de la puissance de la Turquie et les risques d’un retour en force d’une nouvelle forme d’Empire ottoman. En outre, les incertitudes pesant sur le statut définitif de la Turquie au sein de l’U.E. confortent ces hésitations.

Conclusion

Idéalement ou de façon chimérique, la Méditerranée exerce toujours sa fascination sur l’Europe et au sein de l’Union européenne. Celle-ci rêve toujours d’un pourtour méditerranéen, fait de peuples unifiés dans leur économie et leur commerce, intégrés entre eux en une zone de libre échange associée à l’Union européenne.

Les matières premières, les produits semi manufacturés et manufacturés pourraient passer librement les frontières des 16 pays du sud méditerranéen pour subir des transformations successives et traverser la Méditerranée afin d’alimenter l’Europe, et vice versa. Mais nous en sommes encore loin.

L’Euromed reste à construire : est-ce une chimère ? Une œuvre de visionnaires ? Ou aboutissement lointain d’une « real politik » ?

Par Daniel Charentais - www.lesclesdumoyenorient.com - le 22 novembre 2010

 

VIE DU CLUB :

A – Les 13èmes Entretiens ont eu lieu :

Agir en Méditerranée, avec environ 70 participants, a traité de la place de Marseille. Kalypso a posé la question de savoir si Marseille était une capitale, une métropole ou un pole. Les nombreuses réponses démontrent les singularités de notre ville (accueil, multiculturalisme, grand port, dynamisme, traditions…) notamment par rapport à Barcelone qualifiée de « Suisse méditerranéenne ».  Marseille a un rôle éminent à jouer grâce au nombre important d’acteurs de la société civile organisés en associations qui œuvrent pour une véritable Méditerranée alors que l’Union pour la Méditerranée est fatiguée voire en panne. Les nombreuses interventions de la salle ont enrichi le débat en proposant des initiatives comme la création d’un réseau des réseaux méditerranéens sur Internet.

B – Entr’Art :

Le Club de Marseille a soutenu le projet de l’association Entr’Art qui a organisé une exposition d’art contemporain à la CCIMP au Palais de la Bourse.

Entr’Art met en relation des artistes avec les entreprises. La vente des œuvres est au profit du Téléthon.

 

 

                                    

 

C – Allez voir les webcams de Marseille :

http://www.marseille.fr/sitevdm/jsp/site/Portal.jsp?page=webcam&webcam_area=vieux_port

 

1 - ÉVÉNEMENTS

11 – La Méditerranée, un héritage à haut risque

Jeudi 4 novembre à 14h00, l’Institut méditerranéen de recherches avancées (IMéRA) ouvre le programme culturel 2010 « sous le signe d’Averroès » à la bibliothèque de l’Alcazar, en proposant une rencontre publique sur « La Méditerranée, un héritage à haut risque », dans le cadre de la 17è édition des Rencontres d’Averroès*, en partenariat avec Espace-Culture et la BMVR.

Jean-Paul Caverni, Président de l’Université de Provence, Président du PRES Aix-Marseille Université et membre du Conseil d’administration de l’IMéRA, fera l’ouverture de la rencontre qui sera animée par Kalypso Nicolaïdis, professeur de relations internationales à l’Université d’Oxford et résidente de l’IMéRA.

Interviendront également Robert Illbert, Président de l’IMéRA, Philippe Joutard, historien qui fut l’un des artisans de l’Orient des Provençaux, Roger Heacock, professeur à l’Université de Birzeit, Jean-Luc Arnaud, chercheur à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, et Vincent Dollé, directeur du Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes.

Fondé par les trois universités d’Aix-Marseille et le CNRS, l’institut organise pour la quatrième fois une rencontre en partenariat avec les Rencontres d’Averroès, dont le thème 2010 est « Méditerranée : un monde fragile ? ».
Dans ce cadre, l’IMéRA a choisi d’éclairer la question de l’héritage et des risques qu’il présente. En effet, des millénaires d’empires successifs et une géographie singulière ont fait de la Méditerranée un véritable laboratoire pour mesurer le poids de l’histoire et les dangers des conflits non cicatrisés. Ce sont ces héritages à haut risque qui seront abordés lors de cette rencontre avec des points de vue historique, politique, géographique et économique.

Installé depuis septembre 2008 sur le plateau Longchamp, l’IMéRA est un institut d’études avancées, lieu de recherche original destiné à accueillir en résidence des scientifiques et des artistes de haut niveau, afin de leur permettre de mener à bien des projets de recherche innovants et de partager leurs méthodes et interrogations avec les autres résidents, ainsi qu’avec les acteurs régionaux de la recherche et de la création.
Plus d’informations : http://www.imera.fr/ - contact@imera.fr – Pascale Hurtado : 06 32 49 99 57

Les partenaires institutionnels : le Réseau français des instituts d’études avancées (RFIEA), l’Université de Provence, l’Université de la Méditerranée, l’Université Paul Cézanne, le CNRS, la Ville de Marseille, le Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Rectorat de l’Académie d’Aix-Marseille, la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme.

Créées par Thierry Fabre, les Rencontres d’Averroès sont organisées et produites par Espaceculture_Marseille. Les tables rondes auront lieu à l’auditorium du Parc Chanot les 26 & 27 novembre. + d’infos : www.rencontresaverroes.net

12 - EuroMediterranean Scientific Congress on Engineering

19-20 mai 2011, Algesiras (Espagne)

L'activité de la deuxième édition du congrès vise à mettre en commun l'état de la recherche et l'innovation dans différents thématiques d'intérêt entre les Universités et Centres de Recherche du contour Méditerranéen, dont le but de créer des liens favorisant le développement de solutions techniques aux grands défis de l'avenir face à la zone.

Thématiques:

Protection et exploitation des ressources hydriques. Situation actuelle, évolution et développement d'options et de priorités de gestion et d’utilisation de l'eau.

Energies propres. Énergies renouvelables, économie et efficacité d'énergie contribuant au développement durable.

Gestion durable de la chaîne de transport: Modalité. Efficacité des systèmes de transport, son efficacité, les services et le développement durable.

Technologie de l'information et des communications pour le développement humain. Outils d’innovation et d’accès aux connaissances, l'information et la communication.

13 - La Société des Amis du MuCEM              

SOIREE EXCEPTIONNELLE AU [MAC]

Zineb Sedira – Les rêves n’ont pas de titre La Société des Amis du MuCEM à le plaisir de vous convier Au Musée d’Art Contemporain de Marseille [MAC] le jeudi 16 décembre 2010 à 19h pour une visite privée et commentée par Mr Thierry OLLAT, Conservateur du patrimoine de l’exposition Zineb Sedira – Les rêves n’ont pas de titre

Cette visite sera suivie d’un dîner à 20h30 au restaurant du [MAC] 69 avenue d’Haïfa 13008 Marseille Pour participer à cette soirée, merci de retourner le bulletin d’inscription ci-après

BULLETIN D’INSCRIPTION  à adresser à Mme Billoret-Bourdy, 20 rue Félibre Gaut,

13100 Aix-en-Provence (avant le 6 décembre)

M. Mme. Melle ……………………………………………………………………………………………………

Adresse……………………………………………………………………………………………………………

Code postal……………………………...Ville……………………………..………………………………………

Tél………………………………………e-mail…………………………………………..…………………………

viendra (ont)  à la visite de l’exposition  et participera (ont))  au dîner qui suivra.

nombre de personnes : ………….

Merci d’envoyer un chèque de 30€ par personne  libellé à l’ordre de « Société des amis du MuCEM » Contacts : amis.mucem@neuf.fr, Tél : 0608888917,  pré inscription possible par courriel  Vous retrouverez le programme  de toutes les activités des Amis du MuCEM sur notre site :

www.amisdumucem.org

14 – MedVentures Forum et Remise des Prix 2010 

Vendredi 3 décembre 2010 Marseille (France)

Plus de 100 personnes de 15+ pays différents sont déjà inscrites à l'événement!

Ces participants incluent des acteurs de terrain, des entrepreneurs, des réseaux d'entrepreneuriat, d'innovation, d'affaires et de diasporas.

INSCRIVEZ-VOUS (Inscription GRATUITE - places limitées) et consultez le programme détaillé  sur www.medventures.biz/fr/register.php  

Au programme de la journée:

Présentation des start-ups et partenaires MedVentures 

Rencontres d'affaires individuelles

Ateliers de travail sur le financement et l'accompagnement / Propositions d'actions

Speed networking

Remise des prix aux 3 meilleures start-ups MedVentures

Organisé dans le cadre de la Semaine Economique de la Mediterranée, cet événement a pour objectif de développer les partenariats Euro-Med et d'accélérer le développement international des meilleures start-ups à fort potentiel en Méditerranée.

15 – Colloque international "Vulnérabilité, équité et créativité en Méditerranée"

Jeudi 2 décembre et vendredi 3 décembre 2010, Aix-en-Provence

organisé par le Pôle Développement Durable et Territoires Méditerranéens, Université Paul Cézanne Aix-Marseille III

Veuillez trouver, en PJ, le programme de ce colloque et le bulletin de participation.

Ce colloque scientifique, auquel la Ville de Marseille est associée à travers la Direction de la Prospective, se situe dans la droite ligne de l'étude sur la vulnérabilité économique du territoire marseillais réalisée pour la Direction du Développement Durable voici 3 ans.

Lieu :

Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme (MMSH)   5 rue du Château de l'Horloge, Aix-en-Provence

Merci de retourner le bulletin d'inscription à l’ACER, 15-19 allée Claude Forbin, 13627 Aix en Provence Cedex 1 – Tél. : 04.42.21.60.11 – Fax : 04.42.23.08.94 – courriel : cer.fea@univ-cezanne.fr

16 - Méditerranée - L'Institut Euro-Méditerranéen en Science du Risque.

L’Institut Euro-Méditerranéen en Sciences du Risques vous invite à sa Leçon inaugurale, le 6 décembre 2010 à Sophia Antipolis.

La première promotion en Master 1 Science du risque est arrivée des pays


Pour que ce journal soit le vôtre et réellement d’informations, faites nous parvenir toutes les brèves que vous souhaitez voir diffuser.

Les autres lettres..

Novembre 2010
Octobre 2010
Décembre 2009
Juin 2009
Janvier 2009
Janvier 2009
Décembre 2008
Novembre 2008
Octobre 2008
Septembre 2008
Aoùt 2008
Juillet 2008
Juin 2008
Mai 2008
Mars 2008
Février 2008
Janvier 2008
Décembre 2007
Novembre 2007
Octobre 2007
Septembre 2007
Aoùt 2007
Juillet 2007
Juin 2007
Mai 2007
Avril 2007